En Grèce pour marcher aux côtés des migrants

La Grèce est le premier port d'escale dans l'Union européenne pour les personnes fuyant la guerre et les persécutions. Ceux qui arrivent ici se retrouvent souvent seuls, obligés de vivre dans la rue. Les volontaires de la Communauté du Pape Jean XXIII, en collaboration avec l'Operazione Colomba, rendent visite aux personnes vivant dans les camps de réfugiés et à l'extérieur de ceux-ci, afin de leur offrir un soutien et des services et de surveiller et dénoncer les violations des droits de l'homme dont elles sont victimes. Leur présence est fondamentale : soutenez-les dans ce voyage de paix.

En Grèce pour marcher aux côtés des migrants

La Grèce est le premier port d'escale dans l'Union européenne pour les personnes fuyant la guerre et les persécutions. Ceux qui arrivent ici se retrouvent souvent seuls, obligés de vivre dans la rue. Les volontaires de la Communauté du Pape Jean XXIII, en collaboration avec l'Operazione Colomba, rendent visite aux personnes vivant dans les camps de réfugiés et à l'extérieur de ceux-ci, afin de leur offrir un soutien et des services et de surveiller et dénoncer les violations des droits de l'homme dont elles sont victimes. Leur présence est fondamentale : soutenez-les dans ce voyage de paix.

Rencontrer les migrants en Grèce, c'est reconnaître leur dignité et partager une partie du voyage avec eux - Marco, volontaire

La Grèce est le premier port d'escale de l'Union européenne pour les personnes fuyant la guerre et les persécutions : les migrants arrivent sur les côtes de l'une des îles de la mer Égée dans des embarcations de fortune ou traversent à pied la frontière terrestre entre la Turquie et la Grèce, et se retrouvent bloqués dans un endroit où ils subissent de nouvelles privations inhumaines, les limbes d'une attente épuisante, le fantôme de l'expulsion et la terreur d'un refoulement violent.

Ceux qui arrivent en Grèce peuvent se retrouver confinés dans un camp fermé, où les soins de santé sont rares, où les enfants n'ont pas accès à la scolarité, où la sécurité des femmes et des personnes vulnérables n'est pas assurée. Ceux qui parviennent à se déplacer vers Athènes se retrouvent souvent dans la rue, sans services, pour être confrontés à la même insécurité et aux risques d'être ramenés dans le pays qu'ils fuient.

Desvolontaires de la Communauté du Pape Jean XXIII et de l'Operazione Colomba, le corps de paix non violent de la Communauté, ont choisi de partager leur vie quotidienne avec ces personnes : des femmes, des hommes, des familles entières qui viennent des pays les plus déchirés par la guerre. La rencontre personnelle est au cœur de la présence, parce qu'elle supprime l'étiquette de "migrant" et met l'accent sur leur dignité d'êtres humains, qui cherchent simplement de meilleures conditions de vie pour eux-mêmes et leur famille. Les volontaires rendent visite aux personnes vivant dans et hors des camps de réfugiés, tentent de se mettre en réseau avec d'autres associations et réalités pour offrir de l'aide et des services, surveillent et dénoncent les violations des droits de l'homme subies.

Pour ce faire, ils ont également besoin de votre soutien: des fonds sont nécessaires pour garantir la présence constante des volontaires (vols internationaux, nourriture et hébergement), pour les déplacements sur les îles, pour surveiller les routes migratoires aux frontières de la Grèce, pour offrir des produits de première nécessité et une assistance juridique aux personnes qui en ont le plus besoin.

Avec votre contribution, vous accompagnerez une partie du voyage de ceux qui cherchent une vie de paix et de sécurité pour eux-mêmes et leurs familles.

5 290 €

26%
20 000 €
91 Dons
6 Collecte de fonds

SOUTENIR LE PROJET:

créer votre propre collecte de fonds ou faire un don pour une collecte déjà active

SOUTENIR LE PROJET:

créer votre propre collecte de fonds
ou faire un don pour une collecte déjà active

Partager
Rencontrer les migrants en Grèce, c'est reconnaître leur dignité et partager une partie du voyage avec eux - Marco, volontaire

La Grèce est le premier port d'escale de l'Union européenne pour les personnes fuyant la guerre et les persécutions : les migrants arrivent sur les côtes de l'une des îles de la mer Égée dans des embarcations de fortune ou traversent à pied la frontière terrestre entre la Turquie et la Grèce, et se retrouvent bloqués dans un endroit où ils subissent de nouvelles privations inhumaines, les limbes d'une attente épuisante, le fantôme de l'expulsion et la terreur d'un refoulement violent.

Ceux qui arrivent en Grèce peuvent se retrouver confinés dans un camp fermé, où les soins de santé sont rares, où les enfants n'ont pas accès à la scolarité, où la sécurité des femmes et des personnes vulnérables n'est pas assurée. Ceux qui parviennent à se déplacer vers Athènes se retrouvent souvent dans la rue, sans services, pour être confrontés à la même insécurité et aux risques d'être ramenés dans le pays qu'ils fuient.

Desvolontaires de la Communauté du Pape Jean XXIII et de l'Operazione Colomba, le corps de paix non violent de la Communauté, ont choisi de partager leur vie quotidienne avec ces personnes : des femmes, des hommes, des familles entières qui viennent des pays les plus déchirés par la guerre. La rencontre personnelle est au cœur de la présence, parce qu'elle supprime l'étiquette de "migrant" et met l'accent sur leur dignité d'êtres humains, qui cherchent simplement de meilleures conditions de vie pour eux-mêmes et leur famille. Les volontaires rendent visite aux personnes vivant dans et hors des camps de réfugiés, tentent de se mettre en réseau avec d'autres associations et réalités pour offrir de l'aide et des services, surveillent et dénoncent les violations des droits de l'homme subies.

Pour ce faire, ils ont également besoin de votre soutien: des fonds sont nécessaires pour garantir la présence constante des volontaires (vols internationaux, nourriture et hébergement), pour les déplacements sur les îles, pour surveiller les routes migratoires aux frontières de la Grèce, pour offrir des produits de première nécessité et une assistance juridique aux personnes qui en ont le plus besoin.

Avec votre contribution, vous accompagnerez une partie du voyage de ceux qui cherchent une vie de paix et de sécurité pour eux-mêmes et leurs familles.
Partager

Collecteurs de fonds soutenant le projet

APG23

Dai Ci Stai ? Il s'agit de la plateforme créée pour créer des collectes de fonds en ligne en faveur de la Comunità Papa Giovanni XXIII, qui, depuis plus d'un an, s'efforce d'améliorer la qualité de vie de ses membres. 50 ans aux côtés des personnes dans le besoin.

Avez-vous besoin d'aide ?

Cliquez ici et lisez les instructions pour créer votre collecte de fonds.
Vous pouvez également écrire à sostenitori@apg23.org ou appeler le 0543.404693 du lundi au vendredi (heures de bureau).

Suivez-nous sur