Parfois, la solidarité implique un effort immense

Combien de temps ai-je pour raconter ce que j'ai vu et ce que j'ai ressenti ? Et où trouver les mots pour décrire tout ça, le Liban. Je vous demande cela parce que vous ne lirez peut-être pas jusqu'à la fin de ce texte... mais peut-être devriez-vous le faire !Je suis parti avec l'Opération Colombe pour vivre dans le camp de réfugiés de Tel Abbas, au nord du Liban. Après la guerre en Syrie, 1,5 million de réfugiés ont afflué au Liban. L'État libanais ne reconnaît pas leur statut de réfugié, les condamnant à vivre dans l'incertitude, sans papiers. De nombreux volontaires comme moi ont choisi de passer une période de leur vie avec ces gens, de se salir les mains, de voir les résultats de la guerre.Pendant tout le temps où j'étais là-bas, ma tête a commencé à avoir un énorme "déficit d'espoir". L'impact de nos actions et les attentes en matière de changement que nous souhaitions avoir se sont heurtées de plein fouet à la réalité de la guerre. Nous avions été prévenus, mais voir et connaître les histoires des gens a créé un grand vide en moi, parce que nous ne pourrons pas sauver tout le monde mais être là avec eux est un signe fort, immense. Pouvoir parler à ces familles, jouer avec les enfants qui courent dans les tentes, malgré le froid rigoureux de l'hiver et la chaleur étouffante de l'été, malgré la poussière, malgré le fait que la guerre leur a toutpris.La solidarité implique des efforts. Vous avez envie de partager cet immense effort avec moi ? Ne laissons pas l'espoir mourir. Ne laissons pas la vie mourir. De l'autre côté de cette porte sur la photo, dans le camp de réfugiés au Liban, il y a des êtres humains dont la vie devrait avoir autant de valeur que la nôtre. Soutenez les volontaires de l'Opération Colombe par un don, soutenez la justice et la paix.

Parfois, la solidarité implique un effort immense

Collecte de fonds par Tommaso Memola

Combien de temps ai-je pour raconter ce que j'ai vu et ce que j'ai ressenti ? Et où trouver les mots pour décrire tout ça, le Liban. Je vous demande cela parce que vous ne lirez peut-être pas jusqu'à la fin de ce texte... mais peut-être devriez-vous le faire !


Je suis parti avec l'Opération Colombe pour vivre dans le camp de réfugiés de Tel Abbas, au nord du Liban. Après la guerre en Syrie, 1,5 million de réfugiés ont afflué au Liban. L'État libanais ne reconnaît pas leur statut de réfugié, les condamnant à vivre dans l'incertitude, sans papiers. De nombreux volontaires comme moi ont choisi de passer une période de leur vie avec ces gens, de se salir les mains, de voir les résultats de la guerre.


Pendant tout le temps où j'étais là-bas, ma tête a commencé à avoir un énorme "déficit d'espoir". L'impact de nos actions et les attentes en matière de changement que nous souhaitions avoir se sont heurtées de plein fouet à la réalité de la guerre. Nous avions été prévenus, mais voir et connaître les histoires des gens a créé un grand vide en moi, parce que nous ne pourrons pas sauver tout le monde mais être là avec eux est un signe fort, immense. Pouvoir parler à ces familles, jouer avec les enfants qui courent dans les tentes, malgré le froid rigoureux de l'hiver et la chaleur étouffante de l'été, malgré la poussière, malgré le fait que la guerre leur a toutpris.


La solidarité implique des efforts. Vous avez envie de partager cet immense effort avec moi ? Ne laissons pas l'espoir mourir. Ne laissons pas la vie mourir. De l'autre côté de cette porte sur la photo, dans le camp de réfugiés au Liban, il y a des êtres humains dont la vie devrait avoir autant de valeur que la nôtre. Soutenez les volontaires de l'Opération Colombe par un don, soutenez la justice et la paix.


430 €

-117 Journées
14%
3 000 €
5 Dons
La collecte de fonds soutient: Opération Colombe au Liban - 2022

Les volontaires de l'Operazione Colomba partagent leur vie et leur travail avec les réfugiés syriens qui vivent encore dans des camps à travers le pays. Les soutenir, les aider et les protéger, c'est continuer à croire à la force des relations et à la paix que procurent la proximité et les rêves communs.

DONNEZ

DONNEZ

APG23

Dai Ci Stai ? Il s'agit de la plateforme créée pour créer des collectes de fonds en ligne en faveur de la Comunità Papa Giovanni XXIII, qui, depuis plus d'un an, s'efforce d'améliorer la qualité de vie de ses membres. 50 ans aux côtés des personnes dans le besoin.

Avez-vous besoin d'aide ?

Écrivez à sostenitori@apg23.org ou appelez le 0543.404693du lundi au vendredi (heures de bureau).

Suivez-nous sur